AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




La Sécurité Publique


 
Messages : 18
Date d'inscription : 29/07/2013
 

- Identity -
Classe: Guerrier

MessageSujet: Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)   Jeu 8 Aoû - 20:35

Retrouvailles


“O
n m'avait chargé d'une mission très importante qui menait dans un endroit très sombre et abandonné. Dans les ruine de Lunwar se dissimulé un endroit qu'on avait tous oublié qu'on appelé l'Underground. Personne n'ose y pénétrer car tout ceux qui avait tenté de découvrir ce lieu comme les équipes de recherches, personne n'y est ressorti. Une autre équipe avait tenté d'y aller mais en voyant les cadavres y résidaient près de l'entrée et en entendant des bruits suspenses, ils ont préférés de faire demi-tour. Mais j'avais l'impression que c'était une ruse pour éviter les curieux de mettre leur nez dans ceux qui ne leur regarde pas et je peux vous dire que ça sent des activités qui sont liés à mon passé, et pourquoi pas des activités secrètes des services militaires ?

J'entrais avec quelques soldats qui sont derrières moi sur leur garde comme ils avaient appris de leur année d'enseignements. Plus, on avançait dans les couloirs qui se rassemblaient, plus j'avais l'impression qu'il m'était familier. Cependant, tout cet endroit avait été déserté, mais aucune présence de toile d'araignée ou de poussière. c'était comme ci ce lieu était encore en activité... Ce qui expliquerai peut être les disparitions ? peut être que les rebelles avaient repris le contrôle de cet endroit si sinistre et vide.

Il me tardait pas de le savoir en entendant des voix s'approchant vers nous qui s'empresser de venir à notre rencontre comme s'ils avaient été prévenus de notre arrivé... Étions-nous surveillé ?

Un groupe de soldat habillé tout en noir avec un blason rouge inscrit dessus les initiales "U.E.A", courant vers nous avec un fusil à la main prêt à tiré, il avait un espèces de masque à gaz sur leur tête. Cela ne disait rien qu'il vaille qu'on se mettait immédiatement à l'abri après les quelques coups de fusil. Puis nous chargeons afin d'éliminer sans soucis ses soldats masqués. Après qu'ils soient tous à terre, nous les inspectons leurs visages inconnus et leur uniforme qui ne comportait aucun renseignement sur ses hommes.

- ça ! Ce n'est pas l'œuvre des rebelles !" Déclarais-je à mes soldats afin de savoir si quelqu'un avait plus de renseignement sur ce sujet.

- Est-ce l'œuvre de nos ennemis vénusiens ?" Demanda le soldat

- J'en doute... Jamais ils n'ont réussi à attiendre Lunwary vivant... Espérons que la fondation Anor en sache plus...

- Oui, dans le doute, nous pourrions ainsi demandé à la fondation Sheree... suggéra le soldat

Ouais, continuons notre route, le temps nous ait compté s'ils savent que nous sommes là..." Déclarais-je.

Nous continuons le couloir en éliminant sur tous les soldats qui s'opposaient contre nous. Nous avons même essayé de les dissuadé afin de limiter la casse, mais malheureusement, on aurait dit des robots auquel leurs vies ne valaient rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




La Sécurité Publique


 
Messages : 13
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 28
 

MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)   Lun 19 Aoû - 20:52

Je me réveillais en ouvrant les yeux d'un coup, fixant le plafond à la façon d'une coquille vide. Bizarre tout ça, c'était comme-ci... Quelque chose ou quelqu'un contrôlait ma tête par je ne sais quel miracle... Mis à part ça, j'avais aussi un gros mal de crâne. Je plaçait une main sur ma tête, refermant par la même occasion mes paupières pour finir par me lever ensuite. Quelques minutes plus tard j'ouvrais encore les yeux tout en regardant un peu partout: J'étais sur une sorte de bloc mais je ne savais pas ou il était situé, ni même comment j'y avait atterrit, ou peut être que je connaissais la réponse mais que j'avais tout simplement oublié. Qu'importe après tout non? Ce qui compte pour moi maintenant c'est de quitter ce trou à rat vite fait bien fait.

Je retirais un à un les quelques files sur ma peau puis je me dirigea vers la porte qui s'ouvrit aussitôt, regardons à gauche tient. Personne... à droite? Personne non plus. J'avançais de nouveau en empruntant plusieurs couloirs et directions, je n'arrivais à rien comme ça, si seulement... Il pouvait y avoir quelqu'un dans la zone, c'est navrant. Quand on ne s'y attend pas y a toujours quelqu'un pour nous surprendre, mais quand on a besoin d'une personne dans les parages et bien pas même un rat se trouve dans la zone. Tant pis alors, je poursuivais mon chemin en ce lieu qui ma fois m'angoissait un peu vu à quel point c'était quasi plongé dans le noir: Les seules sources de lumières placées sur les murs état rectangulaires donc ce n'était pas très évidant car c'est tout petit...

*Tient un bruit, qu'est-ce que c'était?*

Le premier réflexe qui me vint à l'esprit, fût de me cachée dans un petit creux, la où la lumière n'arrivait pas à passer. Après m'être adossée à un mur je regardait à gauche et un homme avec une blouse blanche marcha dans le chemin d'un air tranquille mais il semblait absorbé par quelque chose. C'est ma chance! Je sortais doucement de ma cachette pour avancer très lentement, à la manière d'un félin et voilà... Je mit ma main sur sa bouche puis je l'attirais d'un coup vers moi, serrant ma proie vu que cette prise n'était pas du genre à se laissée faire. Une élongation de bras s'ensuivit et heureusement que j'avais ma main sur sa bouche car il tenta de hurlé (sans y parvenir pour autant. Je plaçais ma bouche près de son oreille tout en lui parlant doucement.

"C'est bon on est calme?"


??? "Hoooon! hon!!"


"Excuse moi, je ne comprend pas un mot de ce que tu essaie de me dire. Mais je te propose un deal."

???: "...hum..."

"Pleure pas voyons, écoute je suis gentille je vais quand même retirer ma main pour que tu puisse parler, mais tu tente quoi que ce soit et je tue c'est compris?"

Ce dernier fit plusieurs oui de la tête et pleurait de plus en plus au moment ou je retirais ma main.  Il se mit à respirer pour reprendre un peu de respiration et commença à parler doucement.

???" Ne me tuez pas... je vous en supplie..."

Je l'emmenais avec moi dans le coin sombre où j'étais y a quelques secondes puis je lui répondit calmement:

"T'écoutes pas quand on te parle on dirait. C'est uniquement si tu alerte les gens d'ici que je te tuerais, si tu fais ce que je te demande je te laisserait en vie."


???"Que me voulez vous alors...?"

"J'aimerai que tu me dise comment sortir d'ici."


???"Impossible..."

"Ah oui? Pourquoi ça?"

???"Vous êtes le sujet numéro 103, c'est déjà pas facile pour un sujet de partir d'ici mais  alors quand c'est un sujet qui a presque réussi à s'évader c'est encore plus qu'infaisable."


"Un sujet qui a faillit réussir à s'échapper? Avance, on va parler de tout ça en se dirigeant vers la sortie."

Ce dernier commença à marcher se dirigeant vers quelques autres couloirs du complexe. Déjà on y voyait un tout petit plus clair. Par contre j'étais prête à parier qu'on n'était encore loin d'être tiré d'affaire.

"Maintenant parlons de ce qui m'est arrivé et pourquoi je suis ici."


???"Je sais que vous avez été enlevée pour subir plusieurs expériences sur votre ADN, ensuite vous avez été emmené sur le front pour que nous puissions voir de quoi vous étiez capable après toutes ces expérimentations. Toutes vos facultés physiques ont été augmentés mais un jour, un autre sujet vous a libérés. La des soldats sont apparut et ont tenté de vous stopper à tout pris."

"On dirait que ça a marché étant donné que je suis encore ici."


???"C'est ça mais l'autre sujet à réussi quand à lui à s'échapper après que vous soyez devenue complétement hors de contrôle. Quelques gardes ont été blessés mais vous avez été neutralisée... Et les tests ont reprit jusqu'à aujourd'hui, donc plusieurs années après l'incident."

"Tuez les! ils ne doivent pas découvrir ce qu'il se passe ici ou on aura de sérieux problèmes et le chef sera furieux!"

???" Les forces spéciales? Mais qu'est-ce qu'ils font ici?"

"Apparemment ils essaient de faire le ménage non?"


Je demandais au scientifique d'avancer un peu, que je puisse en voir un peu plus. Des hommes en noir tiraient sur d'autres et quand l'un d'eux s'avança...

"Fred? Mais qu'est-ce que...? Désolée le savant fou mais je vais devoir t'assommer."


???"Haa...!"

Je courait doucement pour saisir un soldats qui tire puis je dirigeais les tires contre ces alliés dont quatre tombèrent. Je cognait la tête du soldat contre un mur pour lui prendre son arme et je me dirigeais vers Fred, tombant sur les genoux en respirant et le regardant.

"Fred... Je...suis contente..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




La Sécurité Publique


 
Messages : 18
Date d'inscription : 29/07/2013
 

- Identity -
Classe: Guerrier

MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)   Lun 19 Aoû - 21:11

“N
ous avançons de façon précipité afin d'identifier notre nouvel ennemi. Si ce ne sont pas les rebelles ou les vénusiens, a qui nous avons à faire ? Ses soldats étaient tous muni du même uniforme noir du type commando avec un masque qui ressembler fortement à un masque à gaz... Drôle de tenue... Pourtant, je ne sens rien de toxique ou ni même d'odeur particulière !

- Leur uniforme est assez étrange chef... Vous ne trouvez pas ?" Demandait un soldat à Frederic.

- Ouais, assez... malgrè qu'auparavant j'ai travaillé pour la fondation Sheree dans la section militaire, j'ai jamais vu ses uniformes... Continuons, y'a rien un qui finira par parler ou même attérir à leur chef  !"  Déduis-je en espérant en savoir un peu plus sur ces soldats mystérieux.

Nous continuons le couloir qui mené à une intersection auquel nous prenons toutes les précautions pour ne pas tomber sur un piège. Cependant, une troupe de soldat ennemi se précipité vers nous !

- Tuez les! ils ne doivent pas découvrir ce qu'il se passe ici ou on aura de sérieux problèmes et le chef sera furieux!" Cria l'un des ennemis qui se précipite vers nous avec d'autres soldats.

- ça c'est pour notre gueule, chef !!!" Déclara un de mes autres soldats prêts à combattre

- Alors forçons dans le tas !" Suggérais-je en m'élançant dans la mêler.

Après quelques coups de fusils et de coups de poing et de coudre, ses hommes étaient à terres assez facilement. je me dirigeais vers la suite du couloir d'où ils venaient afin de voir qui était le cerveau de cette étrange organisation... Mais ce que je vis maintenant me glaça sur place comme si j'avais vu un fantôme... Je voyais Aeris courir vers moi... Non ce n'est qu'une illusion, c'est impossible qu'elle soit là, vivante. Car je n'ai vu quand le soldat de la fondation sheree lui a tiré dessus... Je l'ai vu mourir, sous mes propre yeux.

- Fred... Je...suis contente..." Déclarais-je en s'arrêtant devant moi...

Je ne savais plus quoi dire, glaçait de la tête au pied....

- A...Aeris... C'est bien toi ? Co...Comment est-ce possible !!! Tu es morte... " Finis-je par déclarer en état de choc. "Où étais-tu durant tout ce temps ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




La Sécurité Publique


 
Messages : 13
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 28
 

MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)   Dim 15 Sep - 21:10

Moi morte? Depuis quand? Cela me faisait penser à ce que ce mec avait dit tout à l'heure. Que on avait essayé de m'arrêter à tout prix, à en croire ce que disait Fred ça collait mais comment je...

Ah oui! Le scientifique avait aussi dit que mes facultés physiques et mentales avaient été augmentées suite à une modification de mon ADN mais... De la à me faire tromper la mort... Je ne sais pas comment ils ont fait mais ils avaient réussi leur tour de magie mais ça a marché. Je ne savais ce que je deviendrais cependant il fallait tout d'abord que je sorte d'ici avec Fred et ses soldats. Bien sûr il fallait tout de même que je lui réponde au blondinet, je me levais doucement en le regardant dans les yeux.

"Et bien non, comme tu peut le remarquer, je ne suis pas morte. Je ne sais plus ce qui s'est passé mais... Selon un scientifique, j'ai subit des expériences sur mon ADN. Ensuite je pense que le sujet qui s'est échappé d'ici c'est toi, on m'a parlé d'un sujet de test qui avait réussi à s'échapper avec moi mais... Que je serais devenue folle et que l'on m'aurait neut... Oh..."


Je posait un genoux sur le sol plaçant une mains sur mon front et fermant un œil puis commençant à avoir du sang sur les lèvres. Serait-ce des effets secondaires? Les soldats de Fred me regardaient assez étrangement en tout cas. Je me relevais quelques minutes plus tard puis je retirait le chargeur de l'arme que j'avais réussi à prendre puis je regardais dedans: Il restait encore beaucoup de munitions, je rechargea l'arme prête à me battre.

"Mais qu'est-ce que vous faites à la fin? Laissez moi enfin je ne suis pas votre ennemie, j'ai tué des soldats en noir!"

Deux soldats de Fred venait s'approcher de moi, l'un m'avait immobilisée doucement et l'autre venait de me prendre la mitraillette que je tenais.

Soldat1:" Calmez vous et écoutez moi, si on fait ça c'est pour votre survie, vous avez subit des expériences et vous échappé à la mort pas vrai?"

"Laissez moi me battre, je suis en pleine forme, c'était rien."

Soldat2 : "Vous avez craché du sang et vous vous êtes agenouillée, c'est la preuve que vous n'êtes pas bien du tout et que vous avez besoin d'un examen médical."

Je soupirais en fronçant les sourcils sur le coup puis je me tournais vers Fred avec une lueur d'espoir sur le visage.


"Fred s'il te plait, dit leur de me lâcher s'il te plait, ces enfoirés nous ont fait des choses horrible, laisse moi combattre à tes côtés."


Soldat1 : "Chef c'est du suicide! Ne la laissez pas se battre, vu son état vous pourriez vraiment la perdre si elle se bat."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




La Sécurité Publique


 
Messages : 18
Date d'inscription : 29/07/2013
 

- Identity -
Classe: Guerrier

MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)   Dim 24 Nov - 16:50

"J
'étais sous le choc de voir Aeris devant moi en cher et en os... Ce n'était pas un rêve, elle se tenait bien devant moi. Je l'écoutais sans me préoccuper à ce qui m'entourer, je savais pourtant que l'ennemi n'allait pas tarder à rapliquer, mais je n'arrivais pas à y croire comme si j'étais hypnotisé dans un rêve.

- Et bien non, comme tu peux le remarquer, je ne suis pas morte. Je ne sais plus ce qui s'est passé mais... Selon un scientifique, j'ai subit des expériences sur mon ADN. Ensuite je pense que le sujet qui s'est échappé d'ici c'est toi, on m'a parlé d'un sujet de test qui avait réussi à s'échapper avec moi mais... Que je serais devenue folle et que l'on m'aurait neut... Oh..." Déclara t-elle.

J'avais l'impression qu'elle était préssé de sortir d'ici. Cependant, je n'avais pas le temps de répondre qu'elle posait un genoux sous le sol comme si elle était à bout de force et je m'empressais à avancer d'un peu mais je fus stoppé dans mon élan en apercevant le sans qui coulait au long de ses lèvres. Je n'avais pas remarqué que mes soldats la regardaient étrangement, mais la plupart avait entendu autrefois qu'elle était ma petite amie peu de temps avant qu'elle fut déclaré morte. C'était comme s'il voyait un fantôme revenu des morts... Et je pouvais les comprendre car je fus aussi surpris qu'eux. Néanmoins, je voyais qu'elle se reprenait comme elle l'avait toujours fait et qu'elle saississait son arme à feu pour vérifier l'état des munitions, mais deux de mes soldats s'approchaient d'elle pour saissir son arme et l'immobiliser qu'elle se débattit. Ses deux soldats avaient pris les devant, pensant comme moi qu'elle n'était pas du tout en état pour se battre avec ses blessures.

- "Mais qu'est-ce que vous faites à la fin? Laissez moi enfin je ne suis pas votre ennemie, j'ai tué des soldats en noir!" Cria t-elle.

- Calmez vous et écoutez moi, si on fait ça c'est pour votre survie, vous avez subit des expériences et vous échappé à la mort pas vrai?" Demandez le jeune recrue

- Laissez moi me battre, je suis en pleine forme, c'était rien." En essayant de les rassurer.

- Vous avez craché du sang et vous vous êtes agenouillée, c'est la preuve que vous n'êtes pas bien du tout et que vous avez besoin d'un examen médical." Conclua le deuxieme soldat qui l'immobiliser.

La jeune femme s'arrêta de débattre et laissa échaper un léger soupir tout en fronçant les sourcils, puis se tourna vers moi qui n'avait pas du tout réagit.

- Fred s'il te plait, dit leur de me lâcher s'il te plait, ces enfoirés nous ont fait des choses horrible, laisse moi combattre à tes côtés." Supplia t-elle.

- Chef c'est du suicide! Ne la laissez pas se battre, vu son état vous pourriez vraiment la perdre si elle se bat." Alerta le jeune recue qui me regardait en attendant ma décision.

Je m'approchais de quelques pas vers elle afin de m'approcher afin de lui faire entendre raison. Je la regardais dans ses yeux où je voyais une lueur d'espoir.

- Je suis désolé, Aeris, mais ils ont raison ! Tu n'es pas en état de te battre et tu as besoin de soin en toute urgence !.... Sois raisonnable..."

Je me tournais vers mes soldats qui attendaient mes ordres, mais l'un d'eux me rappela la situation.

- Chef, si je peux me permettre, nous devons pas rester là, l'ennemi sait que nous sommes encore dans les parages et je pense que ce coin est bourré de caméra de surveillance... On nous surveille et vont anticiper nos gestes... " En affirmant ses craintes en repérant une diode verte d'une camera fixé sur eux...

Je pouvais laisser échapper un grognement de mon mécontentement en regardant la direction de la caméra et je saisis alors l'arme d'Aeris que tenait un de mes soldats qui avait intervenu sur l'état d'Aeris,. Je pointais l'arme vers la caméra, puis tirer que la caméra fut maintenant hors service, puis le tendais à Aeris.

- Si tu veux te battre, alors écoute-moi et suis-nous ! Je t'expliquerai ce qu'il en est !" Puis je me retournais vers mes hommes. On retourne à la base ! On a mis trop de temps et on s'est fait repéré.. On reporte la mission ! Notre priorité est de la mettre en sécurtié... Une fois à la fondation, Ils ne pourront plus la reprendre sans le risque de se faire remarqué. De plus, qu'on ne sait pas d'où ils sortent..." Puis je me retourna vers Aeris de nouveau. Peux-tu encore marcher ? ."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




La Sécurité Publique


 
Messages : 13
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 28
 

MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)   Lun 6 Jan - 20:04

Frederic: - Je suis désolé, Aeris, mais ils ont raison ! Tu n'es pas en état de te battre et tu as besoin de soin en toute urgence !.... Sois raisonnable..."

Que répondre à Fred quand vous l'entendez dire une chose pareil venant de lui? D'un côté ce qui me plaisait, c'était du fait qu'il se souciait de moi mais d'un autre côté... J'avais l'impression que c'était la scène typique entre un père et sa fille, La bonne blague n'est-ce pas? Je le regardais avec un sentiment d'impuissance, puis je lâcha finalement l'affaire en soupirant et en croisant les bras tout en ajoutant simplement ces mots:


"D'accord d'accord c'est compris, mais qu'il y en ai un qui se vante d'avoir réussi, il va passer un mauvais quart d'heure."


Je regardai impassiblement les soldats de Fred un par un puis ce dernier. Ses soldats attendaient qu'il donne ses directives jusqu'à ce que l'un d'eux se rapproche et commença à lui parler d'une façon qui pouvait faire montrer qu'il semblait nerveux.

Soldat de Fred: - Chef, si je peux me permettre, nous devons pas rester là, l'ennemi sait que nous sommes encore dans les parages et je pense que ce coin est bourré de caméra de surveillance... On nous surveille et vont anticiper nos gestes... "

Je tourna la tête vers Fred, il prit l'arme que j'avais récupérer, il se dépêcha de tirer avec sur la fameuse caméra qui explosa ensuite, puis me jeta l'arme que je rattrapa sans trop comprendre. Surement parce que la situation l'obligeait Quoi d'autre, je m'équipait rapidement puis j'attendais d'avoir un peu plus d'instruction qui ne tardèrent pas à arriver.

Fred: - Si tu veux te battre, alors écoute-moi et suis-nous ! Je t'expliquerai ce qu'il en est !" Fred regarda ses hommes. On retourne à la base ! On a mis trop de temps et on s'est fait repéré.. On reporte la mission ! Notre priorité est de la mettre en sécurité... Une fois à la fondation, Ils ne pourront plus la reprendre sans le risque de se faire remarqué. De plus, qu'on ne sait pas d'où ils sortent..." Il me repretta encore un peu d'attention et demanda...: Peux-tu encore marcher ? ."

Je ne répondit pas de suite, je fit quelques pas avec mon armes tout en la braquant à plusieurs après m'être arrêtée. Je la replaça sur mon épaule puis je sourit un peu tout lui répondant par la suite.

"Oui c'est bon, maintenant allons-y! Un seul qui arrivera et..."

A croire qu'ils avaient entendu! Plusieurs hommes arrivèrent vers nous! Je me retournait pour braquer l'arme et tirer sur un tonneau d'essence qui explosa sur les malheureux qui furent emporté et retombèrent sur le sol. Je soupirait un peu tout en reprenant:

"Il mourra. Bon on y va tout le monde? Il ne faut pas trainer par ici, c'est grave dangereux ma parole."

Je regardait encore un par derrière puis je marchait d'un pas lent mais décidée, il fallait fuir au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




La Sécurité Publique


 
Messages : 18
Date d'inscription : 29/07/2013
 

- Identity -
Classe: Guerrier

MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)   Dim 9 Fév - 12:48

"J
e n'arrivais pas à y croire que Aeris soit encore en vie. Qui a osé cacher cette vérité ? Je soupçonne que la fondation Sheree soit dans le coup, mais sans preuvre, je ne peux accuser personne. En sortant de cet endroit, il va falloir que je parle avec elle pour la questionner de ce qu'elle se souviens afin de comprendre ce qui s'est passé.

Je lui avais demandé si elle pouvait encore marché en voyant son état assez faible. Il était maintenant préférable d'abandonner cette mission qui devenait trop dangereux en ayant une civile à nos côté qu'il fallait mettre en sureté... Et étant découvert par leur soldats inconnus, ils fallaient quitter l'endroit avant qu'ils se fassent anéantir en petit morceau, car ils avaient le control sur nos déplacement à l'aide des différentes caméras qui étaient posés à chaque coin du couloir.

"Oui c'est bon, maintenant allons-y! Un seul qui arrivera et..." mais des soldats ennemis rapliquent vers nous. Aeris avait le réflexe de se retourner et de prendre son arme afin de tirer sur un tonneau d'essence qui explosa où ses ennemis ont eu le malheur de se tenir à côté. Les soldats furent alors projeter contre les murs du couloir qui les assomés. "Il mourra. Bon on y va tout le monde? Il ne faut pas trainer par ici, c'est grave dangereux ma parole." Finit-elle par dire comme si ça l'amusait

Mes soldats la regardaient assez bizarrement car ils ne la connaissent pas aussi bien que moi et ne savaient encore moi de quoi elle était capable. Néanmoins, je remarquais qu'elle avait toujours gardé sa bonne maîtrise de son arme après tant d'année et aussi un si bon réflexe..

- Je vois que tu as toujours gardé tes réflexes... ça fait plaisir de voir que tu n'as pas perdu la main ! " Puis j'avançais du sens inverse vers la direction de la sortie. On avait fait un bout de chemin et il faudra du temps pour attiendre la sortie. " On y va ... " Ordonna à mes hommes qui nois suivaient...

Sur le chemin , on croisait encore de ses soldats avec cet uniforme étrange, mais rien ne pouvait battre une équipe aussi soudé que la notre, surtout que la plupart avait les compétences nécéssaires pour rentrer dans l'unité d'élite de la fondation Sheree, mais tout comme moi, ont choisi de rester dans la maintenance de la sécurité publique, afin d'être sous les ordres de mon père et du président de la fondation Anor.

Nous finissons par arriver à un grand espace qui reliait plusieurs couloirs, mais je sentis quelque chose de pas net... Aucun soldats nous attendaient ! C'était très bizarre ! Comme si nous entrons dans une embouscade... Je faisais signe à mes soldats de s'arrêter de courrir et d'être pret à tirer si nécéssaire.

- Je ne sais pas pourquoi mais je sens que ... " N'ayant pas finis ma phrase qu'un bruit sourd retentit en notre direction. Je fronçis les sourcils par méfiance et attentif de ce qui va se passer, mais tout à coup, un énorme robot subit des couloirs nous barrant la route. Il fesait presque la taille d'un éléphant et avait l'air costaud et notre réflexe était de reculer en s'attendant pas à ça !

- Bonté divine, qu'est ce que c'est de ce truc !!!! " Déclara un de mes hommes.

Le robot commença à tirer vers nous qu'on fut obliger de se dispercé dans ma pièce, il y avait que très peu d'obstacle pour nous mettre à l'abri. Il fallait alors être réactif et rapide pour esquiver les tires. Certains de mes hommes tiraient vers la machine aggressive, mais les balles ricochaient qui pouvaient être dangereux...

- Chef!!!! Il est intouchable par les balles " M'hurla-t-il en étant à l'autre bout de la salle...

- Il faut le combattre au corps à corps"" En sortant sa long épée qui était tenu à son dos... "Encore un problème à régler... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




La Sécurité Publique


 
Messages : 13
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 28
 

MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)   Mer 26 Mar - 16:39

Frederic: - Je vois que tu as toujours gardé tes réflexes... ça fait plaisir de voir que tu n'as pas perdu la main ! "

Je regardai Fred à ce moment en souriant un peu mais ce n'était pas le moment. Ce dernier avança vers la sortie du complexe, je les suivait tout en essayant de précer un peu le pas histoire de ne pas être trop à la traîne.

La Sheree rapplica mais fut rapidement vaincue par les troupes du blondinet, qui aurait pu survivre avec un groupe qui semblait si préparé et efficace en même temps? Lui non plus n'avait pas perdu la main, je le regardait de nouveau puis je regardait ensuite tout le complexe de quelques regars rapides: Il ne restait plus aucun ennemi, tous avaient été elliminés durant notre tentative de défense. D'un coup je posa un genoux au sol dans un endroit sombre pour que personne ne remarque ce moment de faiblesse. L'un des soldats de Fred regarda un peu partout, mais je me releva aussitôt pour montrer que j'était toujours. Ce dernier me regarda encore bizarrement, je soupira quelques secondes en le regardant.

"C'est bon je n'ai rien, rejoignons nos alliés, j'aurai pas du trainer..."

Soldat de Fred: "D'accord allons-y!" dit t-il avec fierté

Je lui fit un sourire et ce dernier avança, je le suivit de ce fait et je pût rejoindre le groupe principal avec mais c'était si calme tout à coup, aucun soldat ne se trouvait dans les environs. Fred venait de faire signe à ses soldats de s'arrêter, je m'arrêtait ensuite de ce fait tout en regardant un peu partout, ces couloirs faisaient encore plus suspect pour tout dire.

Fred: - Je ne sais pas pourquoi mais je sens que ... "  

Il s'arrêta dans sa phrase car un gros bruit se fit entendre dans la zone. Un robot énorme apparu justes quelques secondes plus tard, je le regarda quelques secondes et une douleur commença à se former au niveau de ma tête. Le robot commença à attaquer dans notre direction et les hommes du blondinet tirèrent à leurs tours, aucune balle ne semblait lui faire de dégats, il ne restait donc qu'une chose à faire: se battre avec les point ou une arme blanche.

Mon état s'emblait s'aggraver et ça ne m'arangeais pas pour autant, je reposa un genou au sol me prenant la tête avec ma main? Le tas de féraille était tout prêt de moi et leva ce qui lui servait de jambe. Un des soldats de Fred apperçu cette scêne.

Soldat: "Chef! elle va se faire écrabouillée par cette chose! Faut faire quelque chose et vite! On ne peut pas la laissée comme..."

Trop tard hélas, déjà ils étaient un peu trop loin de moi du fait que ce truc les avaient forcés à esquiver en tirant tout à l'heure. Ce dernier abatit ensuite sa jambe mécanique la ou je me trouvait, répendant un peu de poussière sur le sol. Les soldat firent laissé s'échappé un petit cris de stupeur sur le coup, le robot sembla tout de même bizarre. Il s'approcha du reste du groupe mais venait d'enclancher ses capteurs, pourquoi après tout? L'un de ses capteurs se bloqua à un endroit en émétant un bruit d'alarme par la suite obligeant le robot à s'arrêter de tirer pour regarder. Une petite couche d'ombre se forma ensuite sur une surface en hauteur, je sautait rapidement, formant quelques petites trainées dombres noires à chaques déplacements. Le robot pouvait suivrent mes déplacements fluides mais ne semblait pas être en mesure de tirer efficacement, je m'approchait de lui en esquivant rapidement à plusieurs reprises.

"Tes manoeuvres sont inutiles, tu aurait du y réfléchir à deux fois avant de nous attaquer de cette manière." lui dis-je en esquivant trop facilement ses assaux répétés.

Je fonça vers lui ensuite, l'obligeant à tirer de nouveau vers moi et me forçant à sauter sur divers endroits pour ensuite me retrouver sur ce qui lui servait de tête. Mon corps entier, mon esprit, ma conciance... Tout avait disparu l'instant ou je m'étais retrouvée un pied à terre, je frappait ensuite de toutes mes forces sur la tête de la machine à plusieurs reprises et tirant dessus par la suite. Je regardait ensuite Fred en me plaçant contre la machine pour lui cacher la vue comme je le pouvait.

"Fred dépêche toi! Découpe moi cette chose, qu'on en finisse un bonne fois pour toute!" lui dis-je d'une voix grave assez étrange. Nos assauts combinés en viendrait sûrement à bout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar




La Sécurité Publique


 
Messages : 18
Date d'inscription : 29/07/2013
 

- Identity -
Classe: Guerrier

MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)   Sam 2 Aoû - 18:51

"L
'engin était devant nous, nous barrant ainsi la seule issue de sortie de ce lieu maudit. Faire demi-tour ? Impossible, il n'y a sans doute aucune autre sortie, mise à part les étranges soldats qui pourraient venir nous attaquer de nouveau. Il fallait être prudent car ils pouvaient surgir au moment où on ne s'y attendait pas, et je pense qu'ils sont fort capable de nous surprendre face à ce robot gigantesque. J'avais sorti mon épée que je traine toujours avec moi en cas d'imprévue comme celui-ci. Son acier était trop résistant pour les armes à feu alors il fallait frapper de manière forte.

Toutefois, un de mes soldats m'a interpellé que je me retourna vers lui

- Chef! elle va se faire écrabouillée par cette chose! Faut faire quelque chose et vite! On ne peut pas la laissée comme..." Hurla t-il pour se faire entendre.

Je cherchais du regard Aeris au plus vite pour lui venir en aide, mais se fut trop tard., j'étais trop loin d'elle pour pouvoir la secourir à temps. Tout se passa très vite, la jambe mécanique de l'engin se planta sur le sol où Aeris se trouvait, laissant ainsi propuslser de la poussiere. Mes soldats retenaient leur souffle, croyant qu'il est arrivé malheur à Aeris et laissant pousser des petits cris de stupeur. L'engin se déplaça doucement vers nous de façon étrange parmi la poussière qui se dissipait peut à peu jusqu'à ce qu'il enclanche une sirème pour une raison inconnue. Pis, je voyais Aeris surgir vers lui en laissant des trainée d'ombre à chaque déplacement avec une rapidité que le robot ne fut pas en mesure de l'attaquer correctement en ratant sa cible. Je sentis que c'était le bon moment pour l'attaquer, l'ennemi était occupé ailleurs et il fallait donc en profiter pour réussit à s'approcher de lui sans qu'il nous tire dessus.

- Allez-y, détruisez cette machine alors qu'il atteigne Aeris..." Ordonnais-je afin que mes soldats réagissent. Aeris ne tiendra jamais longtemps à cette cadence.

Puis je suivis le regarde vers la machine afin de visualiser Aeris et de me rassurer qu'elle aille bien. Elle était entrain de frapper au niveau de la tête à plusieurs reprises avant d'avoir un regard sur moi.

"Fred dépêche toi! Découpe moi cette chose, qu'on en finisse un bonne fois pour toute!" Hurla t-elle.

Je me lançais vers le robot afin de m'élancer vers lui par un grand chose et je cria à Aeris "BOUGEE !!!" je ne voulais nullement la blesser par mon attaque et ce fut le moment de stooper cette machine infernale. Arrivant à la haut de sa tête, je pratiqua un plusieurs coups d'épée afin que mes attaques lui fasse des dégâts. Puis j'attéris sur le sol à côté d'Aeris afin de voir si cette attaque avait porté ses fruits. Je pouvais voir des étincelles au niveaux de la tête qui le mettais hors service de nuir, qu'on pouvait même entendre l'alarme s'affaiblir pour ensuite s'éteindre. Mes soldats et moi-même sommes maintenant rassurés que cet épreuvre soit terminé, mais il fallait pas rester dans le coin.

- Une chose de faite ! Allons vers la sortie, leurs soldats ne vont pas tarder à débarquer... " Ordonna -t-il en marchant comme les autres. Tout va bien ? Demandais-je à Aeris qui apparaissait fatigué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé


 
 

MessageSujet: Re: Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles (pv. Aeris Terisa)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Présentation d'Aeris .
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lunwary's Destiny RPG ::  :: Capitale Lunwar :: L'Underground-